CalendrierAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les défauts

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 38
Age : 29

MessageSujet: Les défauts   Dim 12 Déc - 18:26


Les défauts


Hé oui, personne n'est parfait et vous êtes donc obligé de choisir au moins un défaut dans cette liste, cela donnera une personnalité à votre héros. Il est possible aussi de vous trouver un autre défaut en concertation avec les conteurs.


Agit avant, réfléchit trop tard

"C'était de la légitime défense. Comment j'aurais pu deviner que c'était l'aubergiste qui rentrait dans ma chambre?"

Vous êtes impulsif, doté de la patience d'un troll devant un elfe farci. Pour vous, il sera toujours temps de se poser des questions quand on aura résolu le problème.


Boit comme un trou

 

 



"Sauvez le monde d'accord, mais après l'apéro..."

Vous adorez picoler. Dès que vous avez l'occasion (et les moyens), vous vous en jetez un petit, sans penser aux conséquences. Besoin d'une bonne nuit de sommeil ? Deux heures sur le plancher maculé de vomi suffiront !


Soupe au lait et mauvaise foi

"Quoi je vous ai marché sur le pied et alors? Vous croyez que je l'ai fait exprès peut-être ? Vous voulez quoi ? Des excuses ? Et puis quoi encore, vous n'avez qu'à pas poser vos pieds n'importe où !"

Vous entrez dans des colères parfois noires quand les choses ne vont pas dans votre sens... Et bien entendu, c'est de la faute des autres, tous des crétins de toute façon. La preuve, ils ne font rien que vous énerver...


Estomac sur pattes

"Je sais qu'on a déjeuné il y a une heure, mais... j'ai faim moi..."

Vous adorez manger et vous feriez des kilomètres pour un bonne entrecôte. Vous vous sentez en hypoglycémie si vous ne mangez pas toutes les deux heures. La priorité absolue pour vous est de vous remplir l'estomac, le reste n'est que peccadille...


Fou à lier

"Oh, regardez ce troll qui fait des claquettes en tutu devant nous, comme c'est y pas mimi..."

Phobie, schizophrénie ou hallucination, il vous manque une case (voir une grille entière) et vos camarades le savent bien... Vous mériteriez surement que l'on vous enferme à l'asile si du moins, ces lieux de plaisance existaient déjà...


Avare comme Picsou

"Acheter une torche ? Pour quoi faire ?"

Selon vous, rien n'est jamais assez usé pour être remplacé. Pas moyen de vous amener à vous séparer de la moindre pièce tant que ce n'est pas absolument nécessaire. Cette radinerie aigue vous pousse parfois à partir à l'aventure sous-équipé.


Honnêteté maladive

"Moi, un espion ? Mais voyons, c'est ridicule ! Je suis un fermier venu vendre ses pata... Et puis flûte, en garde !"

Mentir, c'est mal. Votre père l'a sans doute répété en s'aidant de son ceinturon parce que vous avez bien retenu la leçon. Trop bien, même ! Vous ne pouvez pas mentir, ni voler...


Intolérant indécrottable

"Ecoute, t'es bien gentille, mais c'est pas une blonde qui va m'apprendre mon métier."

Ce qui n'est pas comme vous, vous répugne; les autres races, les gens de l'autre sexe ou d'une autre classe... Vous arrivez à les supporter la plus part du temps, mais parfois votre mépris prend le dessus sur votre politesse et un mot de trop vous échappe.


Kleptomane compulsif

"Cette bague en or est à vous ? Vous avez dû la laisser tomber tout à l'heure... Au lieu d'appeler la milice, vous devriez plutôt me remercier de l'avoir ramassée."

Vous avez les mains baladeuses comme un pickpocket qui aurait besoin de beaucoup de monnaie. Vous n'arrivez pas à empêcher vos mains de traîner sur les étals des marchands ou dans les poches de vos amis.


Le monde est ma scène

"Regardez-moi bien mettre sa rouste au champion du prince, et à mains nues, s'il vous plaît."

Vous adorez qu'on vous regarde. Mieux encore, qu'on vous admire. Vous faites tout pour être le centre d'attention, quel qu'en soit le prix. Quand quelqu'un doit faire quelque chose de risqué ou de flamboyant, vous vous portez volontaire, même si vous n'êtes pas le plus compétent.


Mortelle curiosité

"Tiens, mais que fait donc ce levier ici ? Haaaaaaaaaaaaaa..."

L'inconnu revêt pour vous des attraits presque irrésistibles. Vous brûlez de tout savoir, surtout quand c'est interdit. Qu'est ce qui se cache derrière ce coffre cadenassé, l'épouse du roi est-elle si belle et si peu farouche qu'on le raconte ?


Obsédé sexuel

"Vous devriez retirer quelques habits, il fait souvent chaud dans un donjon..."

Vous ne pensez qu'à ça. Dès que vous avez l'occasion de satisfaire vos bas instincts, vous foncez tête et pantalon baissé sans réfléchir. De plus, vos propositions indécentes et vos propos salaces ont tendance à incommoder les personnes du sexe opposé.


Syndrome de l'elfe blonde

"Regardez ces chaussures comme elles vont bien avec ma robe verte"

Ce n'est pas que vous êtes bête et naïf mais votre mère a dû vous bercer trop près du mur. Et comme bien souvent, c'est le plus intelligent qui cède, vous avez créé une nouvelle fenêtre malgré vous. Vous prenez des vessies pour des lanternes sans qu'on ait besoin de mettre des chandelles à l'intérieur. Vous ne comprenez souvent rien à rien et vos amis ne peuvent pas vous laisser seul de peur que vous vous fassiez embarquer dans une galère d'esclavagiste en croyant passer une magnifique croisière, organisée par les gentils animateurs qui tapent la cadence sur leur tambour.


Grossier sarcastique

"Dame, qu'est ce qu'elle s'enfile la grosse baronne, dis donc ! J'ai vu des truies avec moins d'appétit !"

Vous n'avez pas votre langue dans votre poche et adorez rire aux dépends des autres. Les bonnes manières vous sont inconnues et vous vous moquez des conventions. A tel point que vous n'arrivez pas à vous retenir de lancer une remarque vitriolée, même quand la situation ne s'y prête pas.


Trouillard de première

"Je crois que quelqu'un devrait surveiller l'entrée du donjon..."

Vous avez peur de votre ombre. Vous sursautez au moindre bruit inconnu. Vous ne supportez pas dormir dans le noir ou la fenêtre ouverte. Vos compagnons ont le plus grand mal à vous convaincre de les suivre dans les chemins obscurs des donjons.


Moi, moi et encore moi...(appelé aussi syndrôme d'Alain Delon)

"La fête peut commencer, je suis arrivé!"

Vous êtes orgueilleux et suffisant de votre personne. Vous savez bien que vous êtes quelqu'un d'exceptionnel. Vous ne comprenez pas pourquoi le boucher du coin ne vous vouvoie pas d'ailleurs. Vous n'êtes pourtant pas de la même trempe que ce misérable. Il vous arrive même parfois de parler de vous à la 3ème personne. Bref vous n'avez besoin des autres puisque vous êtes le plus fort et que vous le valez bien...


Aversion

"Ho par Vestalie, quelle horreur! Un pauvre..."

Vous détestez une race ou une catégorie sociale particulière. Ils vous dégoûtent, ils vous horripilent, vous ne pouvez pas en toucher un de peur d'être contaminer...
La race ou la catégorie sociale est choisie par le joueur (les pauvres, les humains ect...). L'aversion peut aussi se focaliser sur un détail physique si celui-ci n'est pas trop restreint (exemple: les blondes).


Timidité maladive envers le sexe opposé

" Vous... Vous savez... depuis que je vous connais... Je...Je...
Enfin... Il fait beau dehors vous ne trouvez pas?"

Dès que l'un(e) d'entre eux vous aborde c'est la panique à bord, vous perdez tous vos moyens...
Vous rougissez et devenez tout(e) timide... Et si vous réussissez à franchir le pas, ce sera pour bafouiller, perdre vos mots ou balancer la pire des banalités... Bref, une vraie petite écolière...


Paranoïaque

« Pourquoi est-ce qu’il y a toujours quelqu’un aux latrines quand j’ai envie ? C’est un complot, j’en suis sûr »

On vous en veut, vous en êtes certains. Les autres sont jaloux de vous et cette piétaille rancunière veut se venger. Peut-être même iront-ils jusqu’à vous tuer. Vous vous méfiez de tout le monde, même de vos proches. Vous ne prendrez toute personne qui aura un geste suspect comme votre ennemi.


Fanatique :

« Mais voyons mes enfants, on ne s’embrasse pas en public ainsi. »

Vous êtes croyant et prenez à la lettre les préceptes de votre Dieu. Un peu trop même parfois… Vous prêchez la bonne parole autant que vous le pouvez quitte à agacer l’assistance.


Dandy aristocrate :

« Mais voyons mon ami, ces chausses ne sont plus à la mode depuis des éons. Vous n’avez pas d’argent ? Et alors, ce n’est pas une raison mon pauvre ami… »

Vous puez l’or à plein nez, vous vous habillez toujours de façon très stylée ou à la dernière mode et ne pouvez supporter de vous salir. Vous trouvez que les pauvres ont mauvais goût et ne comprenez toujours pas pourquoi ils s’obstinent à porter toujours les mêmes guenilles.


Méchant:

"Le monsieur, il m'a pris ma sucette, Ouin!!!"

Vous aimez faire le mal et vous le faîtes bien. Vous cultivez votre art sans raison, juste pour le plaisir d'assouvir vos pulsions. C'est vrai ça, après tout pourquoi perdre une occasion de rigoler un peu aux dépends des autres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://donjon.jdrforum.com
 
Les défauts
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La longue liste des défauts du F16
» Pourquoi des défauts?
» Qualités et défauts de la Royal Oak ?
» quelques défauts constatés après quelques jours d'utilisation
» Rosier Bonica

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donjon Adventure :: Aux frontières du royaume :: Le grimoire sacré :: Système de Jeu-
Sauter vers: